• Si éphèmère

     Si éphèmère...

     

    Fonds d'écran Jeux Vidéo League of Legends - Clash of Fates Encore du LOL. 

     

    Le bonheur, j'l'ai goûté, avalé de travers

    il vient de s'échapper, balayant mes barrières.

     J'suis déjà dans une autre sphère,

    paumée sans l'ombre d'un repère.

    Alors j'recule sans regarder derrière

    et j'me prend une tonne de misères.

    Les moutons ont bouffé la bergère.

     

     

     

     Quand assis sur ta chaise,

    t'enfonce mon couteau dans les failles de mes falaises

    je pisse le sang, t'es même pas mal à l'aise

    etrange regard qui se noie dans mes fournaises.

    Tu m'écrases comme une vulgaire punaise,

    lâche, t'attends même pas que je me taise,

    tu cours, tu voles, puis tu files à l'anglaise.

     

    tu broies mon âme disloquée.

    Et d'un revers de main tu déchires ce qui me restait.

    alors je suis comme un feu follet

    Et je pleure les cendres de mes fumées.

    tu r'passes et tu vides le cendrier.

    Tu m'fais le raz-d'marées,

    tu m'scotches au mur sans m'détacher.

     

     

     

     

    Lasse, lasse je tourne les pages éphèmères

    du lîvre de ma vie, éternelle galère

    où je navigue, où je me perd.

    Figée , douloureux crystal sans lumière.

     

     

     

    Tu veux qu'on parle

    qu'on verbalise mais moi j'ai juste un râle .

    tu joues au mâle

    sur-joue le mal.

    Squelettique et de plus en plus pâle,

    je replonge dans le canal.

    Et m'écorches aux parois abyssales.

     

     

     

    Et quand tu comprends qu'il est trop tard

    tu changes ton refrain noir,

    tu mets le voile sur mon désespoir.

    Mais je suis si cassée, si brisée, si cauchemar,

    que mon âme disparaît dans le brouillard

    et même le diable, ce lascar

    n'en donnera pas un kopek, pas un dollar...

     

     

     

     

     

    Lasse, lasse je meurs et crache ma vie éphémère,

    mon souffle court dissipe lentement ma colère.

    j'ai dans le coeur un sang impur, un sang amer

    qui quitte peu à peu tous les tristes artères.

     

     

    Si éphèmère

     

     Paf-sans-rage...

     

    « L'été des pressionsFaire Fumer Les ANGES... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    25
    Samedi 15 Août 2015 à 17:47
    DDD59

     

     

    Bonjour Paf!!!

    Merci d'avoir bien voulu mettre ce commentaire en ligne.

    Alors remarques-tu la différence maintenant entre mon pseudo qui n'est pas Domi mais DDD59

    Ensuite remarques-tu mon avatar que maintenant beaucoup connaissent de par sa loufoquerie.

    Si toi tu es en colère sache que moi je ne le suis pas .

    Seulement je voulais mettre les pendules à l'heure.

    Alors oui j'aimerais que tu rectifies ton tir dans la newsletters que tu as envoyée.

    Merci d'avance .

    Pour le moment tout comme toi je vis des moments difficiles et donc je suis très peu sur la blogo par manque de temps et d'intérêt.

    Bisous.

    Domi.

    24
    Samedi 15 Août 2015 à 15:55

    @voilà c fait commentaire mis en ligne...

    23
    Vendredi 14 Août 2015 à 21:07
    DDD59

    Bonjour Paf!!!


    Peux-tu me dire où donc tu as lu ce commentaire de "Domi" dont tu fais profiter tous tes aminautes. Je suis venue expressément ici sur l'article incriminé dans ta newsletters.


    Bizarrement je ne le vois pas et surtout je reste persuadée que jamais je n'ai écrit un tel commentaire.


    Il me semble lire par contre un tout autre discours venant de dimdamdom plus haut, d'autant plus que moi même je vis une situation difficile que tu connais puisque nous nous téléphonions assez souvent.


    Je lis et relis ce commentaire qui t'est adressé et franchement je ne reconnais pas mon style.


    Alors s'il te plait je voudrais bien voir ce commentaire car lorsque je suis lynchée sur la place publique j'aimerais pouvoir me défendre.


    Voilà Paf, dans l'espoir d'être éclaircie sur tes dires je te souhaite une bonne soirée.


    Domi.

    22
    Domi
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 14:25

     La seule solution pour tenir debout consiste à s'oublier soi-même pour se tourner vers les autres. Il demeure stérile et superficiel de se regarder le nombril, ce n'est sûrement pas la mission qui nous a été assignée. Cet envol en des allégories certes magnifiques ne mène nulle part sinon accabler tes lecteurs d'un fardeau dont tu pourrais te dispenser si tu acceptais de donner un petit peu de ta personne au lieu de te transformer en nombril du monde. Ce fabuleux don d'écriture que tu as, sers t'en pour sublimer le positif et chasser ces pensées qui te parasitent et t'empêchent d'avancer et de savourer la substance de la vie.  Tu es belle, intelligente et très douée, alors, qu'est ce que tu attends? Allez Paf, donne-nous l'immense plaisir de lire très bientôt un de tes merveilleux poèmes où enfin le soleil brillera, en hommage à tout l'amour que nous te portons.   De la part de cette vieille Domi qui ne t'oublie pas et qui sait que, de par tes immenses qualités, tu as une mission à accomplir.

    21
    Dimanche 24 Mai 2015 à 07:13

    Que de souffrances, j'espère que tu vas mieux depuis l'écriture de ce poème.

    Amicalement.

    20
    Lundi 30 Mars 2015 à 23:11

     

    @ PAPY

     

    MON POTE,

     

    MON FRERE.

     

    OUI TU DIS TOUT.

     

    TU SAIS TOUT.

     

    OUI L'enfer de ma vie

    il me TUE...

     

    MAIS!!!!!

     

    je suis UNE HIGHLANDER !!!!

     

    alors ne t'en fais pas , je vais survîvre...

     

     

    Pour le moment je n'ai pas des masses envie de parler...

     

     

    Je me reconstruit tres doucement, comme un papillon de nuit.

     

     

    J'ai fait en sorte d'être seule pour me reposer et me ressourcer...

     

     

    JE N'AI PAS PEUR DE LA MORT...

     

    J'AI PEUR DE LA VIE!!!

     

    @ Paf bizzzzzzzzzzzzzzzzzz

    19
    Lundi 30 Mars 2015 à 22:59

    @ MAX

     

    Un bonjour de Cognac à mon ami le Prof.

     

    lol.

     

    OUAIS COMME TU VOIS C'EST PAS LA JOIE....

     

    Avec le printemps peut-être un renouveau un bonheur ?

     

    Un seul RAYON DE SOLEIL

    C'EST TOUT CE QUE JE VEUX...

     

    BISES.

     

    @Paf

    18
    Lundi 30 Mars 2015 à 22:53

    @ Loïc

     

    oui c'est lourdingue comme texte.

     

    j'en suis désolée.

     

    je ne sais écrire que ce que j'ai dans l'âme...

     

    Et , elle est si torturée qu"elle éclabousse les alentours.

     

    merci de ton passage ici.

     

    @Paf

    17
    Papy Mouzeot
    Samedi 28 Mars 2015 à 19:11

    Ma très très chère PAF,


     


    J'ai mal à l'âme de te lire ainsi,


    j'ai beau me souvenir de nos vieux délires


    pour retrouver le sourire


    je me sens si impuissant devant ta souffrance


    que je n'arrive pas à trouver les mots


    qui te feraient retrouver ta rage de vivre.


    Je crains que le temps ne soit pas ton allié


    mais j'espère qu'il te permettra de panser tes plaies


    et t'apportera toute la quiétude dont tu as besoin


    pour te retrouver forte et combattante,


    telle que je t'ai connu il y a plusieurs années déjà.


     


    Les chats ne font pas des chiens et je comprends


    ce double effet "kiss-pas cool" que tu te prends en pleine poire.


    Tu as largement eu plus que ta dose avec le géniteur


    et voici que son engeance t'empoisonne à nouveau le coeur.


    Pourquoi ?


    Pourquoi toi ?


    Pourquoi ça ne s'arrête pas une fois pour toute ?


     


    Je pense à toi...


     


     


    Bises, le Papy usé et fatigué mais qui ne t'oublie pas.


     

    16
    Mercredi 25 Mars 2015 à 23:43

    @ JAZZ

     

    HELLO BELLà.

     

    OUI, mais ce n'est qu'un passage,

    un énième passage d'embuscades

    douloureuses.

     

    Tout va s'arranger, JE LE DESIRE SI FORT.

     

    Je passe te lire tres bientôt bises.

     

    @PAF

    15
    Mercredi 25 Mars 2015 à 23:38

     

    @DIM

     

    OUI.

     

    SOUFFRANCES ET DESESPOIR QUI VIENNENT TERNIR MA VIE...

     

    Toutefois je suis déterminée à relever la tête et à me battre.

     

    ET VÎVRE.

     

    ET AIMER .

    ENCORE ET ENCORE.

     

    bizz ici et à bientôt.

     

    @ Paf

    14
    Lundi 23 Mars 2015 à 02:40

    Te revoilà donc, avec tes failles et tes douleurs mais te revoilà !

    Plein de grosses bises pour te réchaufer le coeur

    13
    Vendredi 20 Mars 2015 à 19:43

    @ T.MOR

     

    AH! QUE cela me fait du bien de voir ton FAMEUX PSEUDO.

     

    Je reviens, c 'est necessaire pour moi,

    VITAL MÊME.

     

    ALORS C 'est avec bonheur que je te dis 

    que je vais aller voir TON BLOG QUI M"A,

    EN TOUTE Honnêteté

    terriblement manqué.

     

    à très très bientôt.

     

    BISES DE LA

    @ Paf

     

    12
    Vendredi 20 Mars 2015 à 19:36

    @ ZAZA

     

     

    Tu connais les détails, le pourquoi

    le comment.

     

    Je vais revenir écrire et vous lire,

    C'est le seul bonheur qui me reste...

     

    MERCI D'ÊTRE Là.

    gros bisous.

     

    @ Paf

    11
    Vendredi 20 Mars 2015 à 19:32

    @Ghislaine

    OUI.

     

    En quelques sortes, c'est UNE FIN...

     

    DOULOUREUSE,

    QUI ME FOUDROIE.

    Qui me tue car je ne comprends pas ce qui arrive...

     

    Merci en tt cas d'être là.

     

    Je te dis à trés bientôt sur les blogs car je reviens,

    J'EN AI TANT BESOIN...

     

    BISES DE LA 

    @ Paf

    10
    Vendredi 20 Mars 2015 à 18:22

    @JILL

     

    Je ne te mentirai pas en te disant que ce texte

    EST MA Réalité.

     

    IL NE ME RESTE QUE LA RECONSTRUCTION..

     

    Je reviens sur les blogs, sur le mien aussi,

    écrire est, et reste une planche de salut.

     

    POINT HYPER POSITIF 

    JE VOUS RETOUVE

    JE TE RETROUVE ET JE TE DIS

    à très bientôt.

    bisous 

    @Paf

     

     

    9
    Max
    Jeudi 19 Mars 2015 à 21:54

    Accroches toi. Max

    8
    Max
    Jeudi 19 Mars 2015 à 21:53

    Accroches toi. Tu le mérites. Max.

    7
    Jeudi 19 Mars 2015 à 17:37

    Fiouh, on en prend plein le crâne, là ...

    Difficile de se charger d'un fardeau pareil, qui grimpe tout seul sur nos épaules ...

    Bon courage

    6
    Jeudi 19 Mars 2015 à 14:40

    Tres sombre ce poème , la souffrance y est bien décrite mais on l'aimerait un peu moins présente pour toi .

    Bises 

    5
    Jeudi 19 Mars 2015 à 12:09

     

     

    Coucou Paf!!!

    Voilà deux mois que je pense souvent à toi!!!

    J'ai tenté souvent de te téléphoner, je t'ai laissé un commentaire

    à ce sujet dans l'article précédent.

    Je pensais que tout allait mieux et quand je te lis

    Je comprends que c'était un bonheur éphémère.

    Je ne sais que te dire, peut-être juste qu'entre vous

    Il y a le choc des générations

    Lui pétillant de jeunesse

    Toi épuisée par ta santé précaire.

    Pas facile tout ça, mais si écrire ici te libère

    de certains fardeaux, surtout n'hésite pas.

    Pour l'annuaire, je vais aller voir ça et te tiens au courant.

    Je t'embrasse et surtout tiens bon

    quoiqu'il arrive.

    Domi.

    4
    Jeudi 19 Mars 2015 à 09:21

    Hello Paf,

    Ça fait plais' de te relire.
    Rage ou pas ta parole sort de toi.

    On ne se laisse pas aussi facilement abusé pour le côté désabusé de notre  monde qui abuse sur tous les fronts.

    Amicales pensées du Nord.

    Tmor

    3
    Jeudi 19 Mars 2015 à 08:57

    Heureuse de te relire après tant de silence. J'ai essayé à plusieurs reprises de te joindre au fil, mais sans succès. Un texte dur et empreint d'émotions. Merci d'être venue nous rejoindre, tu nous manquais. Bises et bon jeudi. ZAZA

    2
    Jeudi 19 Mars 2015 à 08:38

    Ce texte, poeme d'émotion, sent la fin d' une histoire d'amour !

    1
    Mercredi 18 Mars 2015 à 23:03
    jll bill

    Bonsoir Paf, en effet sombre de chez sombre quand rien ne semble aller, je ne sais que te dire de plus, si ce n'est pas fiction c'est bien triste en tous cas... amicales pensées, jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :