• http://annuairepourlesnuls.fr/index.php/component/content/article/216-la-lettre-j-de-jeudi#comments

    JUSTE INJUSTE JUSTICE

    Ma participation à l'abécédaire des nuls du jeudi 02 mai

    CETTE SEMAINE LA LETTRE J

    COMME :

     

    JUSTE INJUSTE JUSTICE.

     

     

    Le visage tuméfié, tu cherches la justice dans les regards affolés,

    mais tu ne vois que des silences bas, trop lâches, pour t'aider.

    Que plus rien n'étonne , que plus rien ne fait bouger.

    Une misère anesthésiée

    Un monde à part à l'injuste vérité

    des futurs glauques, des cadavres trouvés,

    des fleurs assassinées, des bourreaux riches d'impunités.

     

     

     

    Je n'veux pas d'ta JUSTE INJUSTE JUSTICE...

    J'veux juste un monde sans vice.

    Une vie sans caprice.

    Un avenir pour les enfants-papillons, sans cicatrice.

    J'veux juste une juste justice.

     

     

    JUSTE INJUSTE JUSTICE

     

    J'veux pas d'ta justice

    à deux vitesses dominatrices.

    Celle des droits du plus fort, la corruptrice.

    Celle qui t'emmure, dévastatrice.

    Celle trop rapide expéditrice.

    Celle qui te colle dans d'improbables sévices,

    parmis les loups, les immondices.

     

    JUSTE INJUSTE JUSTICE

     

    J'veux pas de ton incroyable justice imitatrice.

    Celle qui colle sur la paille, immolatrice.

    Celle qui dépasse les bornes, calculatrice.

    Celle qui maintient dehors d'affolants pervers qui gèrent la matrice.

    Cette Judicieuse Justice qui fait le tri, négociatrice...

    Celle qui achête le silence, spéculatrice.

    Tu sais la Justice qui tue les innocents, la complice !

     

     

     

     

     Je n'veux pas d'ta JUSTE INJUSTE JUSTICE...

    J'veux juste un monde sans vice.

    Une vie sans caprice.

    Un avenir pour les enfants-papillons, sans cicatrice.

    J'veux juste une juste justice.

     

     

    Et puis j'veux pas sentir qu'tu glisses

    vers tes critères sans malice,

    comme une justice éliminatrice.

    comme un sordide couperet sur des têtes provocatrices.

    Comme une police de ripoux-supplices.

    Comme une pute-tentatrice.

     

    En fait, j'voudrais la r'faire ta justice !

     

    Paf.

    Deviantart-images

    Paf-Youtube-Vidéo

     

     

    Pin It

    32 commentaires
  •  

    Défi D'évy

    http://www.sirene.name/article-plumes-de-poetes-la-clef-117472576-comments.html#anchorComment

    Plumes de poètesFais moi signe, quand tu trouv'ras la clef/la clef

     

    FAIS MOI SIGNE

    QUAND TU R'TROUV'RAS LA CLEF...

     

    Oui appéle moi quand tu auras pigé

    qui je suis , où je vais.

    C'est pas la peine d'm'anticiper,

    de m'juger ou d'm'accaparer.

    Tu comprends rien , t'as jamais eu mes clefs !

     

    T'as un sérieux problème, tu sais pas reculer.

    Malheureusement, tu n'sais pas non plus avancer.

    Alors t'ouvre des portes ouvertes sans les bonnes clefs.

    Et c'est pas d'ma faute si tu t'les prends dans l'nez !

     

    Et tu crois me connaitre parceque je t'ai aimé...

    Mais tu te trompes, j'ai tout cadenacé.

    Je n't'ouvre plus mon coeur peiné , atrophié.

    J'te donnerai même pas une serrure pour y rentrer !

    T'es aussi froid qu'les murs d'une prison bien fermée.

    Aussi retors qu'une pauvre âme hantée.

    Incapacité d'aimer pour de vrai,

    Impossible pour toi de trouver la clef...

     

    Alors, je n'partage avec toi, que le DIAMANT, que j't'ai donné.

    Son écrin est souvent entre tes mains désoeuvrées.

    Mais sa lueur éclaire mon coeur sans arrêt.

    Il est le seul à avoir ma VRAIE CLEF...

     

    Paf.

    Heu j'ai un peu " faignassé "

    sur la quantité.

    Mais j'espère ne pas l'avoir fait sur la qualité..

     

    UNE PAF YOU-TUBE VIDEO POUR  RALLONGER LA SAUCE

     
    PAF.

    Pin It

    23 commentaires
  • http://annuairepourlesnuls.fr/ L'abécédaire HEBDO DES NULS.

    JEUDI 25 AVRIL 2013 : LETTRE "I ".

    Comme I gnorance.

     

     

    L'I gnorance ASSASSINE.

     

    " La connaissance conduit à l'unité

    comme l'IGNORANCE à la divIsion... "

    KRISHNA

     

    L'ignorance assassine,

    se faufile dans les têtes enfantines,

    stigmatise les neuronnes en ruines,

    jette la connerie dans les cerveaux qu'elle domine.

    Puis laisse traîner les délires, les mensonges indignes

    autour des auréoles des oiseaux bécassines !

     

    Alors, quand sur mon ch'min, j'croise tes indelicatesses,

    ton manque d'idées et tes faiblesses,

    tes gueguerres de commére diablesse.

    Ta mauvaise foi, ton caractère sommaire, sans richesse

    tes non-dits d'ignares contreverses,

    j'me saoùle avec tes mots d'ivresse !

     

     

     L'ignorance de ta vie

    te plonge dans un lit d'ennuis.

    Alors tu déblatéres en regardant autrui.

    Et puis comme une conne tu demandes son avis,

    à la personne qui le plus te trahit,

    car chez elle aussi

    l'ignorance fait grand bruit !

     

    Je profite de ce défi des nuls

    pour t'indiquer que tu bascules,

    de plus en plus dans l'ridicule.

    Arrêtes de m'regarder la pendule !

    Avance au lieu de choisir toujours le recul,

    surtout si tu maîtrises pas tes tentacules !!!

     

     

     Paf.

    Texte dédié

    aux deux virus qui commencent

    à me

    faire délirer!!!

     

    Illustrations prises sur DEVIANTART.

    Paf-YOUTUBE-Vidéos.

    Pin It

    31 commentaires
  •  

    VU CHEZ LES CAFARDS.

    http://cafardages.over-blog.com/article-les-cafards-jouent-et-gagnent-peut-etre-117272526.html 

     

    Une PUB RONDEMENT menéé !!

    ORIGINALE APPROCHE PLEINE D'HUMOUR !

     

    JE VALIDE!!

    http://www.marclefrancois.net/article-concours-cinq-livres-a-gagner-117215934.html

    ALLEZ-Y

    PARTICIPEZ ET PARTAGEZ....

    Paf.

    Pin It

    6 commentaires
  • http://www.sirene.name/article-plumes-de-poetes-que-vous-inspire-cette-image-117253070.html

    évy/plumes de poètes :

    Que vous inspire cette image ?

     DANS MA COQUILLE...

     

    Dans ma coquille, il y'a du blanc, du noir,

    l'sel de la vie, un peu d'espoir.

    Et ça frétille sous mes feux,

    ça s'émoustille quand je peux.

     

    Dans ma coquille, j'ai mis mon âme au diapason

    couleur de flammes et rubicon.

    Un soupçon de raison

    et puis du vide, sans leçon.

     

    Elle s'est cassée, un soir d'hiver.

    est ressortie d'tous les enfers.

    pour reconstruire des saisons,

    des paradis et des chansons.

     

    Dans ma coquille, il y'avait TOI

    trop à l'étroit...

    Une protection trop rapprochée, des murs en soi.

    Et puis des portes jamais fermées, juste pour toi et moi.

     

    Dans ma coquille, y'a trop de toits

    où je monte parfois

    pour regarder la terre en contre-bas.

    j'invente des étoiles, là-bas,

    pour que tu viennes dessiner l'ciel sous mes pas.

     

    Dans ma coquille, ya d'laplace pour tous ceux

    qui sont malheureux.

    Ya d'l'amour, des pleurs, d'la joie, mais rien de dangereux.

    Ya d'la musique qui t'ouvrira les yeux.

     

    Dans ma coquille, ya juste moi si tu veux...

    Paf.

     

    Pin It

    18 commentaires
  • http://annuairepourlesnuls.fr/

    L'abécédaire HEBDO DES NULS.

    JEUDI 18 AVRIL 2013 :

    LETTRE

     

    H eureux quicomme la paf...

     

    eureux qui comme la paf ....

     

    Heureux qui comme la paf a fait un long voyage,

    traversant de longs faisceaux de naufrages.

    Etonnant parcours si peu sage.

    Eblouissantes pages.

    Affreux sales et méchants sillages.

    Riches ahurissants partages.

    Mon amour, mon diamant, ma merveilleuse image.

     

    H eureux quicomme la paf...

     

    Heureux qui comme la paf a vu des êtres de lumière

    si beaux et si sincères,

    que le monde peut bien encore la traîner dans la misère.

    Resplendissants paysages

    et douloureux ombrages.

    Joies entremélées de rages.

    Jeux interdits, santé carnage.

     

    H eureux quicomme la paf...

     

    Heureux qui comme la paf, se dilate la rate dans les courts-bouillons,

    et se marre en voyant les puissants bouffons.

    Episodiques drames, bonheurs fugaces mais si bons.

    Agonie suivie, renaissance qui tourne rond.

    Et puis toi, mon amour, mon diamant, ma raison.

    Deux vies pour le prix d'une, incroyables directions...

    Heureux qui comme la paf voit des fées dans les tourbillons...

     

     

    H eureux quicomme la paf...

    à Lenny.

    aux nuls.

    Paf.

     

    IMAGES DEVIANTART.

    ZIK-PAF-YOUTUBE.

     

    H eureux quicomme la paf...

     

    Pin It

    28 commentaires
  •  

     

    C'est un collage de T.MOR

     

    http://tmor.over-blog.com/article-un-caractere-necessite-une-faille-116877962.html

     

    qui m'a donné envie d'écrire le texte qui suit.

    Merci Thierry. Paf.

     

    Je faille et je déraille.

     

    C'est un dialogue de fous entre moi et moi

    qui me jète en dehors des régles et des lois.

    Puèriles décisions qui fusent

    trop confuses.

    Et des jours qui se lévent sans que j'les ai touchés.

    Et des nuits sans sommeil qui me traînent, saoulée.

     

    Et puis la pluie qui tombe le long de mes entrailles...

     

    Soudain je reconnais mes failles.

    Et je déraille.

     

     

    Et puis de temps en temps, les lumières de mes mystères

    allument une à une mes réalités passagères.

    Ainsi, je danse avec la mort et je cherche mon sang

    le long des artères, au fond des ocèans.

    Mais quand je ne sens plus hier et que je ne vois plus demain,

    mon coeur s'évapore au bout du chemin

     

    Un froid cinglant commence la bataille...

     

    Alors je reconnais mes failles,

    et je déraille.

     

     

     Mes mots n'atteignent plus les buts, et mes balles jetées

    me reviennent en fumèe.

    J'essaie de m'expliquer les biens fondés

    mais ce ne sont que mes ruines qui s'érigent inlassées.

    alors je me livre, sans regard allumé

    comme une ombre incertaine et décontenancée.

     

    alors le vent m'trésaille...

     

    Ainsi je reconnais mes failles,

    et je déraille.

     

     

     

    à T.MOR.

    Paf.

    images déviant art.

    Musique : une paf vidèo youtubée.

    Pin It

    17 commentaires
  • Abécédaire Hebdo des nuls

    http://annuairepourlesnuls.fr/

    Cette semaine : lettre  G

    G COMME Garé...

     

    Profitant de ce défi à la lette G,

    j'vais vous raconter,

    une péripétie pafée.

    La semaine dernière sur les pavés...

     

    Super bien garée la paf , sur un parking de musée,

    je vais rendre visite à une pote éduk spé.

    on passe la matinée au bureau à s'dilater,

    puis les estomacs réclament à bouffer.

    on va se rassasier.

    c'est cool il fait beau, ça va nous changer.

     

    En plus la paf est contente, elle a récupèré

    sa super pafmobile qui voulait plus fonctionner...

    Aussi têtue qu'la paf , la bagnole refusait de démarrer!

    Bref, des supers voisins me dépannent enfin avec succès.

    Alors la paf, j'vous dit pas qu'elle n'arrête plus de bouger !

     

    Donc revenons à l'anecdote pafée...

     

    Aprés avoir mangé, pas le temps de prendre un café.

    Dommage ça aurait eu le mérite de me reveiller !

    Je décide de rentrer.

    J' suis crevée,

    j'ai pas dormi la nuit passée.

    j'démarre ma caisse nickel et j'éssaie

    de me barrer de la cour du musée.

     

    je dois sortir sur la droite, mais un gros camion me cache la visibilité.

     

    Et sur ma gauche ya deux agents d'la municipalité

    qui discutent tranquilles par cette journée ensoleillée.

    je regarde à gauche puis à nouveau à droite, mais c'est bouché...

     

    Pas grave, je décide d'avancer.

     

    Sauf que comme j'ai deux d'tens, j'oublie de bien tout regarder.

    Et j'entends un affreux bruit de tôle froissée...

     

    Qu'à cela ne tienne, je vais reculer...

     

    scrittttttttchhhhhhh, je viens de m'refroisser !

     

    Là la femme policier d'la municipalité commence à avancer

    vers la paf qui patauge avec son volant et décide de réavancer!

     

    Bon là ya pas photo je suis complêtement bloquée,

    collée au camion du livreur médusé...

     

    L'agent voit que j'panique et que j'suis handicapée,

    Elle demande au p'ôv'gars du camion d'avancer.

     

    Puis elle fait un signe spécial policier

    aux voitures d'en face qui attendaient

    dont les conducteurs étaient pliès.

     

    Je réussi à me sortir de ce bourbier.

    Mais là,  j'hallucine sur la portière arrière droite, plus que cabossée !

    Elle est littérallement défoncée, voir trouée...

    J'réagis même pas, suis tétanisée ...

    Plus de peur que de mal, l'agent nous laisse nous assumer...

     

    alors je pâlabre avec le livreur, qui se demande si je suis pas tarée.

    Bref il n'a rien, et il est préssé.

    je décide qu'on ne constarera rien, j'en serai pour mes frais.

     

    Une paf qui dort pas est une paf allumée

    en tout cas c'est bien la première fois, que j'me fais un camion arrété !!

    La prochaine fois, que j'irai me garer

    Rentrez vos véhicules, s'il vous plait.

    Suis plièe!!!

    et ma paf mobile est pliée.

     

    J'essaierai de vous montrer

    par tof, l'état de ma portière très rayèe,

    on dirait que j' l'ai ouverte comme une boite de sardines avariées..

     

    Paf.

     

    Comme prévu, voilà

    l'objet du délit :

     

    Pin It

    24 commentaires
  • Défi-évy http://www.sirene.name/

    Que vous inspire cette image ?

    Un monde qui s'envolera. 

     

    Après avoir tout détruit sur le grand échiquier

    le monde pense à s'envoler...

     

    IL choisira une étoile allumée

    qu'il habillera de libertés, égalités, fraternités.

    Et il dessinera un monde imparfait,

    pour encore et encore jouer et le casser.

     

    Et la nouvelle étoile sera saccagée,

    souillée, tordue et assassinée.

    Le monde est la maison du malheur orchestré

    par d'incroyables idées

    d'éffroyables dangers

    qui germent dans les cerveaux trop allumés.

     

    Alors le monde cherche d'autres chemins à arpenter.

    Il construit des avions , des fusées.

    Prévoyant  calculateur invétéré,

    il sait que la fin s'approche sur la Terre outrée.

    Alors le monde respire l'atmosphère d'un fabuleux ciel étoilé.

    Il en prend les mesures et les capacités.

     

    Et quand il sera prêt,

    Il s'enfuira en laissant derrière lui, une planête bleue, défoncée.

    Il oubliera peu à peu toutes les anciennes beautés.

    Se calera la tête sur une étoile vierge, inviolée.

     

    Puis commencera le jeu de son grand échiquier.

    Brutal, il aménera la mort et ses décors outranciers.

    La pauvre étoile s'éteindra après des siècles de lumières, de prospèrités.

    Il ne lui restera que des ombres cadenacées.

    Ainsi va le monde, l'inhumanité...

     

     

    Paf.

     

    Pin It

    13 commentaires
  • http://www.sirene.name/article-plumes-de-poetes-main-116886111.html

    évy-défi

    Plumes de poètes

    " MAIN"

     

    Je cherche l'azur en tendant la main

    pour toucher les étoiles qui naîtront demain.

    Mais mes doigts maladroits

    se croisent dans le froid.

     

    Ma main veut s'enivrer du parfum étrange de la rosée

    mais chaque matin, je suis si fatiguée

    que ma main s'évanouit sur les heures passées

    à écouter le silence des âmes égarées.

     

    Alors ma main se plaint d'être encore endormie

    de rater chaque seconde que déroule ma vie.

    Ma main passe doucement au milieu des frénétiques bruits

    des commères au visage sévère, des vipères flétries.

     

    Et mes doigts se dispersent

    dans cette brûme épaisse.

    Où ma main cherche en vain une tendre caresse

    et ne trouve que d'orgueilleux cailloux qui me blessent.

     

    Alors ma main devient sauvage

    pour tourner toutes les pages.

    Et entraîne avec elle tout mon piteux langage

    qui combat sans relâche toutes les trahisons qui m'enragent.

     

    Ma main écrit le passage du temps

    qui je suis maintenant au présent

    sans trop savoir vraiment

    qui j'étais, il y a si longtemps...

     

    Ma main se trouve dans l'obscurité

    pour regarder la lune s'éclater

    aux pieds des réverbères de la citè.

    Le calme reviendra, si ma main décide de ne plus s'agiter...

     

    Paf.

     

     

     

    Pin It

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique