• LES INDIGENTS.


     

    LES INDIGENTS.

     

     

    Je croise son étoile dans un ciel sans argent

    et je sais que son âme me sourit, tendrement...

    Pourtant je crie la honte et sa robe sans volant,

    les prières inutiles et puis les faux serments.

     

    JE HAÏS LE CIMETIERE DES INDIGENTS.

     

    Son regard illumine la naissante heure d'été.

    Sa voix teinte les grises rues mouillées.

    Et, sa dépouille que personne ne veut, disparait.

    J'ai la colère qui gronde sans arrêt.

     

    LES INDIGENTS SONT MORTS. CADAVRES CONTRARIéS.

     

    Et tu parles dans le vide,

    comme un pantin avide.

    Et tu triches et tu speed.

    Et j'ai mal livide,

    sur des tombes, un p'tit peu trop rigides.

     

    LES INDIGENTS S'ENNUIENT SOUS LES TERRAINS ARIDES.

     

     

    Je t'aime d'une amitié si pure

    que mon coeur trop pauvre, est tout à coup moins dur.

    Et je te vois si calme, serein, sans armure,

    que d'instinct, je te suis comme une ombre immature.

     

    LES INDIGENTS DANSENT EN RIANT CONTRE LES VENTS D'LA MERE NATURE.

     


     

     

    Donnez votre argent pour enterrer les chiens.

    Votez en valsant pour foncer vers les riens.

    Tombez sur ma dépouille qui ne vaut plus rien.

    Lâchez vos règles, vos astuces et vos crachins.

    je m'en fous, je flotte déjà parmi les miens.

     

    LES INDIGENTS SOURIENT ET CHANTENT LE MÊME REFRAIN.

     

     

    ça refroidit l'ambiance

    ces flots d'indifferences.

    ça ronge les fous qui se balancent.

    Pourtant on prend le même chemin, en confiance,

    pour faire briller ta vie et colorer ta chance.

     

    LES INDIGENTS NE SOUFFRENT PLUS, IL Y A JUSTE LE SILENCE...

     


     

     

     

    à DAN.

     

    @Paf.


     

     

     

     

    « R.I.P DAN...Dans LA COUR DES MIRACLES. »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    15
    Samedi 12 Avril 2014 à 22:51

    Superbe , un réquisitoire accablant et une émotion palpable qui ne nous laisse pas indifférents .

    Bisous

    14
    Jeudi 10 Avril 2014 à 15:43
    renee

    Les gens partent les mots restent..les tien sont percutant!

    13
    Evy
    Mardi 8 Avril 2014 à 19:02

    Bonsoir ma Pafff très beau et juste  moi aussi je me sens abandonner moi qui aimer tant proposer mes défis tous le monde m'abandonne du coup je visite plus personne je suis vraiment déçue enfin c'est ainsi passe une bonne soirée bisous féerique Evy

    12
    Lundi 7 Avril 2014 à 22:28

    @ à TOUS.

     

    MERCI.

    VOTRE COMPASSION ET VOS REACTIONS

     

    ME MONTRENT

     

    QUE TOUT N'EST PAS PERDU...

     

    IL Y A ENCORE QUELQUE PART...

     

    ICI.

     

    DE L'AMOUR ET DES VALEURS.

     

    JE VOUS EMBRASSE.

     

    @Paf

    11
    Dimanche 6 Avril 2014 à 14:17
    genestier

    waouh, riche en émotions... bel écrit.. A bientôt

    10
    Florence - Testé
    Dimanche 6 Avril 2014 à 09:39

    Florence - Testé pour vous

    Bonjour Paf...des mots qui frappent, qui claquent pour décrire une situation insoutenable. La pauvreté, l'échelon social, etc etc dans une indifférence totale...c'est insoutenable et pourtant, d'années en années ça devient pire encore. Rien ne change, tout s'aggrave et tout le monde s'en fout.

    Bravo Paf, tu dis les choses, on les prend en pleine face et ça fait du bien, ça fait réagir, compatir, bouger...si tous les Paf se levaient, se donnaient la main et surtout faisaient bouger...je soupire

    A très bientôt et passe une bonne journée...

    9
    Samedi 5 Avril 2014 à 12:00
    DDD59

     

     

     

    Bonjour Paf!!!

    Triste constat que ton texte ce qui m'amène à une citation

    "La richesse attire les amis, la pauvreté, elle les sélectionne"

    Je mets ton lien dans les participations de cette semaine

    Afin que les amis de Paf

    Puissent lui laisser un dernier hommage.

    Bisous.

    Domi.

    8
    Vendredi 4 Avril 2014 à 23:27

    des gens qui partent comme des bêtes laissées à l'abandon, des gens qui n'arrêtent pas de tendre la main qui attendent une pièce ou même parfois rien qu'un sourire un bonjour et les gens passent sans les voir

    7
    Jeudi 3 Avril 2014 à 10:13

    Des mots si beaux pour dire l'indifférence.La souffrance du vide que laisse ceux qui partent...........Tes mots m'émeuvent beaucoup..

    6
    Jeudi 3 Avril 2014 à 08:41

    Des gens qui disparaissent dans une indifférence insupportable !

    Et dire qu'on est au XXIème siècle !

    C'est toujours écrit intelligemment et de très belle façon, très originale.

    Amicalement.

    5
    Jeudi 3 Avril 2014 à 08:17

    Hello Paf,

    Tes mots visent juste. Juste droit dans le sensible pour tenter de dire l'indicible, le contradictoire et pourtant nécessaire mouvement de la vie.

    Je pense à toi camarade.

    4
    Jeudi 3 Avril 2014 à 07:41

    Nous avons aussi le coin des plus pauvres, enterrés pour 7 années, un trou et une croix en bois, un nom.... je le prèfère vois-tu aux grands monuments m'as tu vu.... pensées amicales, jill

    3
    Jeudi 3 Avril 2014 à 07:20

    beau et triste à la fois ! Bizzz Paf qu'on n'oublie pas

    2
    Jeudi 3 Avril 2014 à 04:28

    @ZAZA

     

    MERCI DOUCE AMIE DU NET...

     

    C'EST UN JOUR D'ADIEUX...

     

    JE PLEURE.

     

    EFFRAYANTE LUEUR...

    @Paf.

     

    1
    Jeudi 3 Avril 2014 à 03:43

    C'est magnifique PAF. Bises et bonne nuit. ZAZA

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :